DIMANCHE 25 SEPTEMBRE 2016 – RANDONNEE DANS LE JURA à DOLE

24/09/2016
Toute la journée

RANDONNEE DU DIMANCHE 25 SEPTEMBRE 2016 à DOLE (39)

Afficher l'image d'origine

Collégiale Notre-Dame de Dole

La construction de la basilique Notre-Dame de Dole a commencé en 1509. L’édifice, qui a été une collégiale jusqu’en 1951, a pris la succession d’une autre église, toute proche, bâtie au début du XIIIe siècle et déjà consacrée à Notre-Dame. À la fin du XVe siècle, cette première collégiale est trop petite pour une population en hausse. Dole, capitale de la Comté, se doit d’honorer son rang. Dijon et ses églises servent d’émulation. De plus, la lutte entre Louis XI et Charles le Téméraire s’est soldée par une invasion en règle de la Bourgogne par l’armée royale. La soldatesque met au pas toutes les villes rebelles à l’autorité du roi de France. Dole est mise à sac en 1479. La collégiale est gravement endommagée.
Avant de se lancer dans une nouvelle construction, quatre maîtres maçons sont envoyés à Dijon par la Fabrique pour y voir les églises et, en particulier, Saint-Michel, alors en travaux. Le style choisi pour la nouvelle collégiale doloise sera le gothique flamboyant finissant. Aux alentours de 1530, chœur et chapelles du chœur sont terminés. La nef et les bas-côtés sont à leur tour achevés vers 1572. Cependant le style architectural évolue très vite : si le portail nord est en gothique flamboyant, le portail occidental, dont le dessin est plus vieux de quatre ans, est déjà de style Renaissance. Quant au clocher élevé au-dessus de la tour, il a connu bien des malheurs. Le premier, érigé par Hugues Sambin et Hughes Le Rupt en 1577, est détruit par l’artillerie française lors du douloureux siège de 1636. Il est reconstruit avec vingt mètres de moins en hauteur quelques années plus tard. Notons encore que, au début du XVIIe siècle, la Fabrique réussit à obtenir l’une des deux hosties du miracle de Faverney. Pour l’abriter, la chapelle sud, à côté du chœur, sera transformée : elle deviendra la «chapelle du Saint-Sacrement de Miracle», que l’on peut voir aujourd’hui sous le nom de Sainte-Chapelle.
La collégiale Notre-Dame de Dole, devenue basilique en 1951, demeure, jusqu’aux conquêtes de Louis XIV, l’église de la capitale du Comté de Bourgogne – avec les richesses inhérentes à son statut. Pillée à la Révolution, elle verra ses chapelles latérales entièrement restaurées et remeublées entre 1840 et 1919. À l’heure actuelle, l’édifice renferme quelques œuvres d’art notables : statues du XVe siècle bourguignon, chapelles néogothiques, tableaux de Laurent Pécheux (XVIIIe siècle) et de belles verrières des XIXe et XXe siècles (Gsell-Laurent, Gruber, Le Chevallier).
Terminons en précisant que la collégiale a bénéficié d’une restauration complète entre 2006 et 2009 (à l’exception de la Sainte-Chapelle restaurée en 1991). Si vous passez à Dole, une visite de ce lieu chargé d’histoire est indispensable.

RANDONNEE DU DIMANCHE 25 SEPTEMBRE 2016 à DOLE (39)

Amis pèlerins et marcheurs de l’Association,

Nous sommes déjà début septembre 2016 et nos marches mensuelles de rencontres vont reprendre.

Dans l’attente de la diffusion  du  programme de l’année 2016-2017  , veuillez noter la prochaine marche  qui aura lieu le dimanche 25 septembre 2016 autour de DOLE.

Responsables : Henri GAGNOUX
Téléphone : 03 84 70 13 83 / Portable : 06 79 12 59 08
et Denis CONDAMINET  Tél : 03 63 39 13 68

DEROULEMENT DE LA JOURNEE

10 h 00 : Regroupement sur le parking du Port de Dôle

10 h 30 : Messe à la Collégiale de Dôle

11 h 30 : Découverte de la Collégiale

12 h 00 : Pique-nique dans une salle de la paroisse rue Caroudelet , derrière la Collégiale

13 h 15 : Départ de la marche   longueur de la marche :  11 km

 

La marche sera conduite  par Henri GAGNOUX et Denis CONDAMINET

Ce sera l’occasion de rencontrer les pèlerins qui auront effectué  le pèlerinage Dijon-Rome via Assise par la Via Francigena  qui  va dérouler du 6 au 16 septembre 2016

Au plaisir de vous rencontrer

Gilbert PESCAYRE

Président de l’ACCR-BFC