La crédentiale : passeport indispensable du pèlerin

Au Moyen-Âge, les pèlerins avaient en poche une lettre de recommandation obtenue de leur paroisse après avoir mis leur âme en paix ; elle prouvait leur qualité de pèlerin et leur évitait d’être arrêtés comme vagabond.

Aujourd’hui, la qualité de pèlerin est attestée par la crédentiale.
Quelque soit le pèlerinage, vers Saint Jacques de Compostelle ou vers Rome, il est indispensable d’avoir ce « passeport » du pèlerin qui comporte l’identité du porteur avec sa photographie, des cases à faire tamponner à chaque étape ; certains édifices religieux (églises, cathédrales, abbayes, monastères, etc.) mettent des tampons au service du pèlerin ; les gîtes ou structures d’accueil mettront leur tampon, souvent original, sur votre crédentiale.

De plus, dans de nombreux gîtes, la crédentiale est indispensable pour être accueilli comme pèlerin.

Parvenu au but de votre pèlerinage, avec la crédentiale remplie de tampons, on vous délivrera le certificat attestant la réalisation du pèlerinage :

  • à Saint Jacques de Compostelle, ce certificat est la Compostela ;
  • à Rome, ce certificat est le testimonium.

La crédentiale est spécifique de chaque pèlerinage

Pour le pèlerinage de Saint Jacques de Compostelle, c’est le carnet du pèlerin appelé « Credencial del Peregrino » (en espagnol).

Pour le pèlerinage de Rome, c’est le « Credenziale del pellegrino della Via Francigena » (en italien)

L’association délivre l’une ou l’autre crédentiale ; il suffit de venir à une permanence d’accueil (à Dijon ou Besançon, voir dans la rubrique « prochainement »).

Le prix de vente de chaque crédentiale est de :

  • 8€ pour les adhérents à l’association ;
  • 10€ pour les non adhérents.

Un extrait des tampons sur une crédentiale du pèlerinage de Saint Jacques de Compostelle